Rythmes et groove épicés

Rythmes et groove épicés

Ouvert le 9 courant, le festival montréalais Nuits d’Afrique se poursuit jusqu’au 21 juillet avec la présence de deux groupes marocains, Aziz Sahmaoui & University of Gnawa et Mazagan

HOUDA RAJI
Cela fait 26 ans que ce festival draine des milliers de personnes. Les artistes conviés font le déplacement d’Afrique, d’Amérique Latine, des Antilles. Ils sont accueillis par des locaux au métissage radieux. «Encourageant le meilleur des répertoires traditionnels et modernes, le Festival international Nuits d’Afrique a su conserver ce cachet authentique, cet esprit de grande famille et de fête magique, et surtout cette passion des belles musiques qui lui valent chaque année l’ovation d’un public fidèle et toujours grandissant. Chaque année, 13 jours parfumés aux délices épicés du Sud», assure l’organisation. Cette année, deux formations représentent le Maroc, Aziz Sahmaoui & University of Gnawa et Mazagan. Aziz Sahmaoui, fonde dans les années 1990 L’Orchestre National de Barbès (ONB) s’appuyant sur des mélanges vastes : chaâbi, gnaoua, jazz et rock. Après l’expérience ONB, il enrichit son parcours en fusionnant avec des valeurs sûres comme le mythique Joe Zawinul, ancien cerveau de Weather Report. Avec University of Gnawa, il prolonge ses prospections entamées au sein de l’ONB. Mazagan, plus jeunes mais bien armés, développent ce qu’ils appellent chaâbi-groove. Aujourd’hui, ils tournent au Maroc, en Afrique, en Europe et au Canada, forts de leur duo «Dima Labess» avec Khaled, produit par RedOnefrench english translate

laissez un commentaire