Sénat américain. Les émeutiers voulaient « capturer et assassiner des élus »

Les procureurs fédéraux ont présenté, jeudi 14 janvier, une nouvelle évaluation inquiétante du siège du Capitole américain, rapporte Reuters. Selon eux,  les émeutiers avaient l’intention de «capturer et assassiner des élus».

Les procureurs ont demandé à un juge de détenir Jacob Chansley, l’homme de l’Arizona et théoricien du complot de QAnon qui a été photographié portant des cornes alors qu’il se tenait dans le bureau du vice-président Mike Pence dans la chambre du Sénat américain.

Le mémo de détention, rédigé par des avocats du ministère de la Justice en Arizona, donne plus de détails sur l’enquête du FBI sur Chansley. Celui-ci a  laissé une note à Pence avertissant que «ce n’est qu’une question de temps, la justice arrive».

«Des preuves solides, y compris les propres paroles et actions de Chansley au Capitole, confirment que l’intention des émeutiers du Capitole était de capturer et d’assassiner des élus du gouvernement américain», ont écrit les procureurs.

Coup d’Etat

Les accusations contre Chansley portent sur « une participation active à une insurrection visant à renverser violemment le gouvernement américain». Les procureurs d’ailleurs ont averti que «l’insurrection est toujours en cours» alors que les forces de l’ordre se préparent à faire face à davantage de manifestations à Washington et dans les capitales des États.

Le ministère de la Justice a engagé plus de 80 poursuites pénales en relation avec les violentes émeutes au Capitole. De nombreuses personnes inculpées jusqu’à présent ont été facilement retrouvées par le FBI, qui vise plus de 200 suspects, en grande partie grâce à des vidéos et des photos publiées sur les réseaux sociaux.

Michael Sherwin, le procureur américain par intérim du district de Columbia, a déclaré que si bon nombre des accusations initiales peuvent sembler mineures, des accusations beaucoup plus graves pourraient être déposées suivant les conclusions des enquêtes.

laissez un commentaire