Le moral des ménages marocains en berne

Selon une enquête de conjoncture menée par le Haut-Commissariat au Plan (HCP) menée auprès des ménages au troisième trimestre 2018, le moral de ces derniers n’est pas au beau fixe. L’indice de confiance des ménages (ICM) s’est ainsi établi à 82,5 points, au lieu de 87,3 points enregistrés le trimestre précédent et 85,5 points une année auparavant d’après la note du HCP.

Sentiment d’une détérioration du niveau de vie, l’attente d’une hausse du chômage, une conjoncture toujours perçue comme moins propice à l’achat des biens durables, une opinions négative quant aux évolutions passées et futures de la situation financière des ménages, sont autant d’éléments qui nourrissent le pessimisme des ménages marocains, en témoignent le recul des soldes d’opinion relatifs à ces critères.

Par ailleurs, 88,5% des ménages déclarent que les prix des produits alimentaires ont augmenté au cours des 12 derniers mois au moment où seuls 0,4% ressentent leur diminution. Le solde d’opinion est ainsi resté négatif, à moins 88,1 points, après avoir été de moins 88,2 points le trimestre précédent et de moins 82,8 points une année auparavant.

Au cours des 12 prochains mois, les prix des produits alimentaires devraient continuer à augmenter selon 82,6% des ménages contre 0,5% qui s’attendent à leur baisse. Le solde d’opinion est ainsi resté négatif, se situant à moins 82,1 points, au lieu de moins 84,0 points enregistrés un trimestre auparavant et moins 74,0 points une année passée.

 

 

 

 

laissez un commentaire