Lydec dément les propos « infondés » d’un de ses retraités sur la qualité de l’eau

Lydec, en charge notamment de la distribution d’eau potable dans le Grand Casablanca, a « vigoureusement » démenti, lundi, les propos « infondés » tenus sur les réseaux sociaux par un retraité de la société mettant en doute la qualité de cette denrée distribuée dans la métropole.

« Suite à un message mis récemment en circulation sur les réseaux sociaux par un retraité de l’entreprise mettant en doute la qualité de l’eau potable distribuée à Casablanca, Lydec dément vigoureusement ces propos infondés » et « rassure ses clients et rappelle que l’eau distribuée est conforme aux normes sanitaires marocaines », affirme la société, qui assure la gestion déléguée de la distribution d’eau potable et d’électricité, de la collecte des eaux usées et pluviales et de l’éclairage public.

Lydec affirme « se réserver le droit de donner à ces allégations fallacieuses et diffamatoires la suite qu’elles appellent », tout en invitant « ses clients à contrôler régulièrement les installations intérieures de leurs domiciles ou locaux ».

Dans le cadre du renforcement de son dispositif habituel mobilisant les équipes de son laboratoire d’analyse des eaux (LABELMA, accrédité selon la norme ISO 17.025 par le Service Marocain d’Accréditation du Ministère de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie Numérique), des analyses contradictoires ont été récemment effectuées par le LPEE (Laboratoire Public d’Essais et d’Etudes), organisme public indépendant, qui a également conclu à la conformité de la qualité de l’eau distribuée par Lydec à la norme marocaine en vigueur NM 03.7.001 relative à la qualité des eaux destinées à la consommation humaine, relate le communiqué.

La conformité de la qualité de l’eau est rigoureusement contrôlée 24H/24 et 7J/7, à partir du Centre de Veille et de Conduite Centralisée de Lydec, depuis son arrivée dans les réservoirs, à la sortie de ces réservoirs, puis sur le réseau de distribution jusqu’à son acheminement aux habitants, soutient la même source.

L’analyse d’échantillons est effectuée quotidiennement à travers 184 points de prélèvement répartis sur l’ensemble du Grand Casablanca, alors que certains paramètres tels que la turbidité, le chlore, la conductivité et la température sont notamment contrôlés en temps réel, précise-t-on.

En 2018, le laboratoire des analyses des eaux de Lydec a réalisé 96.500 analyses bactériologiques et physico-chimiques, soit un nombre 1,5 fois supérieur aux exigences légales marocaines qui sont fixées à 58.700 analyses par an. Le taux de conformité globale s’établit à 99.97 pc.

Lydec rappelle enfin qu’elle publie, chaque trimestre, un bulletin des résultats des analyses de la qualité de l’eau distribuée, disponible et affiché dans toutes les agences clientèle de Lydec et consultable à tout moment sur son site internet www.lydec.ma.

laissez un commentaire