Women In Africa Initiative met à l’honneur les Africaines

L’entrepreneuriat féminin est en plein développement en Afrique, a affirmé hier (mercredi 26 juin 2019à, à Marrakech, la fondatrice de Women In Africa Initiative (WIA), Aude de Thuin.

Le continent africain est le premier au monde à avoir autant de femmes entrepreneures, soit 24 % de l’ensemble des entrepreneurs du continent, a-t-elle signalé lors d’une session d’échanges avec les entrepreneures et les étudiants-entrepreneurs bénéficiaires du programme Boot Camp 2019, organisée au campus de l’EMSI à Marrakech.

Elle a reconnu toutefois des disparités à ce niveau entre les pays africains, appelant les femmes entrepreneures africaines à oser plus et développer leur réseau en vue d’assurer la réussite de leurs entreprises.

Aude de Thuin a recommandé à ces femmes d’analyser leur environnement, de s’informer en permanence et d’avoir de l’endurance, de la résilience et de la patience si elles veulent réussir leur entrepreneuriat.

Aude de Thuin, qui était accompagnée de la marraine de la promotion 2019, Anne Walker Marchant, ancienne adjointe à la communication du président Clinton à la Maison Blanche, a noté que « les femmes sont déjà à elles toutes seules une PME, car elles dirigent leur maison, leurs maris, leurs enfants, leurs parents, et leur job, ce qui fait d’elles des patrons avec une agilité nécessaire quand on crée une entreprise ».

Elle a aussi recommandé aux femmes entrepreneures africaines de ne pas hésiter à aller dans des secteurs traditionnellement masculins, à s’associer avec des hommes car « le système tel qu’il existe aujourd’hui fait qu’on prête plus d’argent aux hommes qu’aux femmes ».

Selon la fondatrice de WIA, « les femmes entrepreneures doivent avoir plus de confiance en elles, savoir affronter un échec et le dépasser, continuer à apprendre tout le temps et savoir qu’elles peuvent changer considérablement l’avenir de leur pays ».

Concernant le programme Boot Camp 2019, co-organisé par Honoris United Universities, 1er réseau panafricain d’enseignement supérieur privé, et Women In Africa Initiative Philantropy pour la 2ème année consécutive, elle a souligné qu’il est destiné à accompagner les jeunes femmes entrepreneures du continent, encourager l’entrepreneuriat des femmes en leur apprenant à aller plus loin et à grandir dans leurs métiers d’entrepreneures.

Organisé dans le cadre du 3ème Sommet annuel de Women In Africa Initiative (WIA) qui se tiendra, les 27 et 28 juin à Marrakech, sous le haut patronage de SM le Roi Mohammed VI sur le thème « Comment les femmes africaines s’engagent-elles dans le monde et créent un nouveau paradigme ? », le Boot Camp 2019 permet à chaque startuppeuse de participer à une série de formations allant de la communication, utilisation des réseaux sociaux pour le marketing, finance, pitch au business plan, co-animées par ESCP Europe (partenaire académique d’Honoris), Roland Berger et Société Générale.

Honoris United Universities est le premier réseau panafricain d’enseignement supérieur privé engagé à former la nouvelle génération de leaders et de professionnels africains capables d’avoir un impact sur leurs sociétés et leurs économies dans un monde globalisé.

Honoris United Universities compte 10 institutions, à savoir universités pluridisciplinaires, grandes écoles spécialisées, instituts de formation professionnelle et technique, en mode présentiel ou à distance. Les étudiants du réseau bénéficient de nombreux partenariats et programmes d’échanges avec plus de 60 institutions en Europe, en Asie et aux États-Unis.

laissez un commentaire