Rencontre à Agadir pour la lutte contre le hooliganisme

Une rencontre nationale sur les actes de hooliganisme dans les stades a été tenue, jeudi 4 décembre 2019, à Agadir, à l’initiative du bureau régional de l’Amicale Hassania des magistrats de la ville.

Initiée en partenariat avec la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) et le Club Hassania d’Agadir-section Football, cette manifestation s’est déroulée en présence d’un parterre d’acteurs issus des mondes de la justice, des médias, de la recherche scientifique, de la sécurité et de la gestion sportive.

Intervenant à cette occasion, le premier président de la Cour d’appel, Abdellah El Jaafari, a indiqué que le hooliganisme est un fléau qui porte atteinte aux nobles valeurs du sport et nécessite des approches globales et complémentaires pour y faire face.

Les approches répressive et sécuritaire, à elles seules, sont insuffisantes pour lutter contre les effets négatifs de ce phénomène, a relevé El Jaafari soulignant dans ce sens la nécessité de mettre en place de nouvelles approches associant la famille, les médias et la société civile.

Pour sa part, le procureur général du Roi près la Cour d’appel d’Agadir et directeur régional de l’Amicale Hassania des magistrats de la ville, Abdelkarim Chafai, a précisé que cette réunion permettra d’étudier le hooliganisme sous différentes approches et de faire connaître la stratégie de lutte contre ce phénomène.

Dans une allocution lue au nom de la Fédération, l’accent a été mis sur l’importance de lutter contre le hooliganisme selon une approche globale et de prendre des mesures proactives contre ces actes.

De son côté, le président du Hassania d’Agadir, Habib Sidinou, a passé en revue certaines mesures entreprises par les pays étrangers pour lutter contre ces actes, rappelant les facteurs majeurs du hooliganisme dans la ville d’Agadir.

La séance d’ouverture de cette rencontre nationale a été marquée notamment par la présence du wali de la région Souss-Massa, gouverneur de la préfecture d’Agadir-Ida Ou Tanane, Ahmed Hajji, du président du bureau central de l’Amicale, de membres du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire ainsi que de responsables judiciaires.

laissez un commentaire