Tourisme. Marrakech défie le coronavirus

Même si la situation sanitaire au niveau international demeure incertaine, les professionnels du tourisme de Marrakech gardent espoir et mettent en place un plan de reprise agressif.

Public et privé, tous les acteurs du secteur du tourisme de la ville ocre misent sur la saison d’hiver de cette année et sont décidés de mettre tout en place pour relever le défi. Selon le CRT de la ville, les professionnels de la région travaillent depuis plusieurs mois sur un plan d’accélération adapté à la situation, qui va marquer un tournant décisif dans la conception, la production, et la commercialisation des solutions innovantes qui permettront de stimuler la demande. «Plusieurs nouveautés ont été conçues et d’autres  à venir par thème et par territoire dans le cadre du plan d’accélération 2021 / 2022», promet le CRT.

La solution 3R

Concrètement, les acteurs du secteur ont imaginé une nouvelle stratégie basée sur les 3R (Redémarrer, Relancer et Réinventer).  Sur le volet redémarrage, les professionnels sont catégoriques : réouvrir et se résoudre à vivre avec le virus, est un impératif pour remettre l’écosystème en marche dans le respect des gestes barrières et des protocoles sanitaires. Pour la relance un secteur, les professionnels sont convaincus qu’il faut absolument se reconnecter avec les partenaires internationaux pour reconquérir les parts de marchés perdues. Concernant la réinvention, il s’agit pour les opérateurs d’innover et mettre en place de nouveaux concepts et proposer de nouvelles offres plus solidaires, créatives.

Signaux positifs

Pour les acteurs touristiques, la mise en application du contrat programme constitue un grand acquis pour la sauvegarde de l’emploi dans les secteurs d’activités touristiques les plus touchés. Ils déplorent cependant que cela n’englobe pas toutes les activités de la chaine de valeurs tels que les restaurants touristiques, l’artisanat, les activités d’animations et l’événementiel….ils soulignent alors, qu’ils se mobiliseront dans ce sens.

Autre signal positif pour le secteur, la reprise progressive du secteur aérien qui opère actuellement 27 rotations par semaine. Les professionnels notent par ailleurs que d’autres sont à l’étude en fonction de l’allégement des conditions exigées notamment celles concernant le délai de validité du PCR qui devrait passer de 48h à 72h, la suppression du test sérologique et/ou la levée des restrictions de déplacement.

Protocole sanitaire strict

D’après la note du CRT, au niveau local, la région a renforcé son  dispositif  sanitaire  et plusieurs entreprises touristiques se déploient pour reprendre leurs activités. « Sur le volet hébergement, une cinquantaine d’unités sont déjà opérationnelles dans le strict respect du protocole sanitaire requis, d’autres réouvertures des grands hôtels et palaces sont prévues dans les semaines qui viennent dont le Royal Mansour, La Mamounia, le Fairmont, le Fours Seasons, etc… », souligne le CRT qui annonce aussi que la réouverture des musées, des restaurants…est prévue pour début octobre.

A court terme, une campagne de communication sera lancée jusqu’à fin Décembre 2020 en partenariat avec l’ONMT.

laissez un commentaire