Troubles de l’érection. La solution existe

Pratiqué depuis 2017, le traitement des problèmes érectiles par les cellules souches ne cesse de se perfectionner. Les hommes au Maroc y ont de plus en plus recours.

 

Synonymes d’impuissance sexuelle, les dysfonctionnements érectiles qui affectent près de la moitié des hommes entre 40 et 70 ans ne sont plus une fatalité. Désormais, les greffes de cellules souches dans le pénis s’avèrent de plus en plus efficaces contre les troubles de l’érection et donnent d’excellents résultats à long terme.

Si les remèdes contre les troubles érectiles (Viagra, Cialis, injections ou implants péniens) liés à l’hypertension artérielle, au diabète, aux maladies cardiovasculaires, à des problèmes psychologiques ou à un cancer de prostate, provoquent tous des inconvénients, le traitement par les cellules souches lui, restaure la fonction sexuelle de façon naturelle, et ce, sans effets secondaires.

 

Epanouissement sexuel

 

Au Maroc, les hommes ont de plus en plus recours à cette alternative au viagra pour restaurer la pleine fonction du pénis et retrouver des érections normales. « Nous traitons environ une cinquantaine de cas de dysfonctionnements érectiles par an et nous obtenons de très bons résultats, nous confie le Professeur Tawfik Sefrioui, spécialiste en médecine régénérative, Lipoedème Transfert de Gras Cosmetogynecologie et seul chirurgien à pratiquer le traitement par greffe de cellules de souches au Maroc.

En fait, le principe est simple. « On injecte au niveau du gland des cellules souches extraites de cellules de graisse abdominale ou d’un autre endroit dans le corps, et on associe cela avec des ondes acoustiques, pour régénérer le vasculaire au niveau du pénis ». Résultat : le flux sanguin augmente et le pénis grossit en érection.

« Les seuls cas où les résultats ne sont pas très probants, c’est après une prostectomie (ablation de la prostate), nous explique le Dr. Sefrioui, car il se peut que des fois, le chirurgien touche le nerf et provoque certaines complications », conclut-il.

LIRE AUSSI :

Nouvelle tendance. Le rajeunissement vaginal

laissez un commentaire