Tunisie. Enrico Macias face aux antisémites

Enrico Macias. Aller en Tunisie n’était pas une bonne idée.

Le 16 novembre dernier l’artiste juif résidant en France, Enrico Macias a été l’objet d’une campagne antisémite en Tunisie, où il s’est rendu pour sa convalescence. Des partis et des groupes  de la société civile tunisienne  ont condamné son accueil, prétextant de son soutien à Israël.

Les groupes qui ont participé à cette campagne ont souligné leur condamnation catégorique de laisser entrer celui qui, disent-ils, « a consacré son art et sa vie à blanchir le visage haineux du colonialisme et du racisme en essayant, avec quelques complices mercenaires tunisiens, de tromper avec son faux discours sur la paix et la coexistence ». Ils appellent les Tunisiens à boycotter l’hôtel où est descendu l’artiste et le gouvernement à mener une enquête pour déterminer les circonstances de son arrivée au pays.

La Tunisie qui vit une crise profonde, due aux conséquences du terrorisme islamiste, à laquelle s’est ajoutée la crise du Coronavirus, est un des pays arabes qui exploitent le plus le conflit du Moyen Orient surtout depuis l’arrivée de Kaïs Saed à la présidence. Celui-ci en avait fait un thème important de sa campagne électorale.

La campagne anti-Macias intervient alors qu’au même moment, l’autorité palestinienne a repris sa coopération avec Israël dans un contexte de normalisations entre pays arabes et Israël.

laissez un commentaire