US Round Up du lundi 14 septembre – TikTok/Oracle, Amazon, Abattoirs, Incendies, Embuscade

Les médias américains ont rapporté au cours du week-end que c’est finalement Oracle qui a été retenu par ByteDance pour le rachat des activités américaines de TikTok après le rejet de l’offre de Microsoft.  Un deal qui « ne sera probablement pas structuré comme une vente pure et simple ». Il s’agirait plutôt d’un « partenariat technologique privilégié» entre les deux parties, précise Politico

TikTok – Oracle double Microsoft

Après avoir rejeté l’offre de Microsoft, le joyau du numérique chinois a ouvert la voie au groupe de logiciels américain Oracle pour un « partenariat technologique » selon Politico qui cite une source proche du dossier. Mais une vente directe n’est pas à l’ordre du jour, rapporte la publication, rappelant que l’appli TikTok risque d’être bannie si elle n’est par reprise par une entreprise américaine. D’ailleurs, le président américain avait fixé dimanche prochain comme date limite pour que TikTok cesse ses activités aux États-Unis, en vertu d’un décret qu’il avait signé évoquant une menace à la sécurité nationale. A ce sujet, le conseiller économique en chef du président, Larry Kudlow, a déclaré à Politico que l’administration n’avait aucune préférence entre les acquéreurs de TikTok, tant que les données des utilisateurs américains ne tombent pas entre les mains de Pékin, et tant que le Trésor est grassement récompensé.

Amazon crée 100,000 emplois supplémentaires aux Etats-Unis

Face à la flambée des commandes en ligne, le géant mondial de l’e-commerce a annoncé lundi qu’il allait embaucher 100,000 personnes aux États-Unis et au Canada pour gérer les entrepôts et la chaine logistique de son site e-commerce. Encore un signe que la pandémie a entraîné une croissance phénoménale de la demande, informe The New-York Times. Etant l’un des plus grands gagnants de la crise pandémique, Amazon a du renforcer ses capacités de livraison pour répondre à l’afflux sans précédent des achats en ligne aux dépens du commerce traditionnel, annonçant la fin des grandes enseignes dans le secteur de la grande distribution. Alors que l’économie dans son ensemble est ravagée par les retombées économiques du Covid-19, Amazon a affiché des résultats record au dernier trimestre. Selon Dave Clark, senior vice-président des opérations mondiales d’Amazon, le groupe a inauguré 100 entrepôts au cours du mois pour le tri et la livraison des produits. Quant aux nouveaux employés, ils auront un salaire de départ de $15 l’heure et une prime de départ de $1,000. L’annonce de ce lundi s’ajoute aux 33,000 offres d’emploi annoncées la semaine dernière pour les départements du cloud computing et de la gestion des entrepôts, note le NYT.

La côte Ouest américaine continue de brûler 

Près de 100 incendies ont fait rage dans l’Ouest américain, et risquent de continuer à progresser dans les prochains jours, informe The Wall Street Journal. Le bilan s’élève actuellement à 33 morts et risque de s’alourdir davantage selon les chiffres publiés par les autorités. La région souffre traditionnellement d’août à décembre d’incendies de forêts dévastateurs. Mais les zones du nord de la Californie et de l’Oregon ont été les plus dévastées. Le Service météorologique national a d’ailleurs averti que les conditions météorologiques « attiseront probablement d’une manière significative les incendies existants et en déclencheront d’autres« . «Nos pompiers sont sur place non seulement pour lutter contre les incendies, mais aussi pour répondre aux appels d’urgence au 911 dont le nombre a dépassé les 40,000 à ce jour», a déclaré Lynnette Round, responsable de l’information au Département de la protection des forêts contre les incendies. Plus de 930,000 hectares sont partis en fumée cette année. Et au moins 42,000 habitants ont été évacués ce dimanche alors que les 16,700 pompiers déjà surchargés redoutent le pire pour les prochains mois, déplore le Journal.

Covid19 – Plus de 200 décès dans les abattoirs américains

C’est au pays du burger et du barbecue que des dizaines d’abattoirs sont devenus des clusters, selon les autorités de réglementation fédérales. Ces dernières étaient déjà au courant de la gravité de la situation sanitaire au sein de ces abattoirs au printemps. Mais elles ont mis six mois pour agir, signale The Washington Post. Ce n’est que dernièrement que les autorités en question ont imposé des normes sanitaires pour protéger les ouvriers. Des sanctions financières ont été prononcées la semaine dernière à l’encontre des usines Smithfield Foods dans le Dakota du Sud et JBS dans le Colorado d’un montant total avoisinant les $ 29,000 – jugé insignifiant par les critiques. Ces derniers estiment que la sanction n’aura pas assez d’effets pour encourager les professionnels de la filière de la viande de prendre les mesures appropriées sensées protéger leurs effectifs. Et le WP de souligner que les travailleurs des abattoirs, les dirigeants syndicaux ainsi que les responsables de la sécurité au travail sont également scandalisés par la lenteur de la réaction des autorités à la flambée des cas dans le secteur, le laxisme des réglementations et l’insuffisance des sanctions infligées à l’encontre des unités qui n’ont pas pris les mesures pour protéger leurs employés.

Deux policiers pris en embuscade à Los Angeles – « Nous espérons qu’ils vont mourir » scandent les manifestants

Nul autre que le tireur n’est responsable de l’embuscade qui a eu lieu samedi, où les deux adjoints du shérif du comté de Los Angeles ont été abattus alors qu’ils étaient assis dans leur voiture de patrouille. Mais on ne peut pas en dire autant des manifestants qui ont bloqué l’entrée de l’hôpital tout en scandant «nous espérons qu’ils vont crever». Ce dernier cas est le poison culturel, nourri par le mouvement gauche anti-police qui balaie le pays, lit-on sur le site de Fox News, citant le WSJ. Les deux policiers, toujours hospitalisés ont été «abattus par un homme armé, avec la plus grande lâcheté»  a déclaré le shérif Alex Villaneuva lors d’une conférence de presse. Il s’agit d’une mère de 31 ans et d’un homme de 24 ans. Tous deux en fonction depuis un peu plus d’un an. La police n’a pas identifié le suspect, mais le caractère aléatoire de l’embuscade suggère que le tireur visait tout simplement la plus proche cible policière. Ces actes de violence se multiplient quand la fièvre anti-policière est à son maximum, explique le média.

Jamila Arif

laissez un commentaire