US Round Up du mercredi 30 septembre – Débat présidentiel, Wall Street, Disney, Jennifer Aniston

Donald Trump et Joe Biden

Le premier débat de Joe Biden pourrait être le dernier, craignent les responsables de sa campagne. C’est à Cleveland que s’est tenu mardi soir le premier débat présidentiel télévisé entre le président sortant, Donald Trump, et son adversaire démocrate Joe Biden. Pendant les 90 minutes d’échanges minés par les attaques personnelles et les insultes, l’approche intimidante et agressive du locataire de la Maison Blanche n’a pas facilité la tâche à Joe Biden, excédé par les interruptions du président sortant lors de sa prise de parole …

Par Jamila Arif

Présidentielle Américaine : Est-ce le dernier débat de Joe Biden ?

Le premier débat entre le président Trump et son adversaire démocrate Joe Biden fut sûrement l’un des plus houleux de l’histoire américaine récente. Le ton a été donné dès le début de la soirée au long de laquelle les insultes et les attaques personnelles ont fusé. Joe Biden et le modérateur Chris Wallace ont été poussés à bout et intimidés par l’approche agressive de Donald Trump pendant les 90 minutes. Ce qui a incité la campagne Biden à se demander si ce débat ne devrait pas être son dernier. En effet, certains démocrates considèrent un No-show de Biden dans les prochains débats prévus pour les 15 et 22 Octobre, à Miami et Nashville, à moins que les règles du débat ne changent, informe Politico. D’ailleurs, Kate Bedingfield, la directrice adjointe de la campagne Biden, a déclaré que les responsables des campagnes étaient en pourparlers avec le Comité du débat à ce sujet. Pour le sénateur du Delaware, Chris Coons, il n’est pas évident que Biden participe aux futurs débats, rapporte le média.

Disney supprime 28,000 salariés

Walt Disney Co. (DIS -0,65%) a annoncé mardi le licenciement de 28,000 salariés dans ses parcs à thème aux Etats-Unis, à cause de la pandémie Covid-19. L’annonce est liée au conflit entre le géant du divertissement et l’État de Californie sur la question de la réouverture de Disneyland Resort, signale The Wall Street Journal. Alors que Disney a signalé que l’impact de la pandémie avait été «exacerbé en Californie par la réticence de l’État à lever les restrictions sur ses activités », les autorités locales ont répliqué que le comté d’Orange, siège du parc, n’avait pas fait assez d’efforts pour lutter contre l’épidémie Covid-19 en vue d’envisager une réouverture, précise le Journal. Et de conclure que le groupe a accusé des pertes estimées à $4,72 milliards au second trimestre 2020, sa première perte depuis près de deux décennies.

Bourse – Wall Street dans le vert ce mercredi

Wall Street a ouvert dans le vert ce mercredi, profitant d’un regain d’espoir pour une entente sur un plan d’aide visant la relance d’une économie en difficulté. Et ce, en dépit du débat présidentiel chaotique la veille au soir, et l’incertitude politique qui continue d’affecter les perspectives économiques, relève The Washington Post. Quelques minutes après les échanges, le Dow Jones gagne 112 points, soit 0,4%. L’indice S&P 500 en hausse de 9 points, soit près de 0,3%, tandis que le composite Nasdaq, à forte coloration technologique a avancé de près de 32 points, soit 0,3%. Les investisseurs ont également braqué leurs regards sur les nouvelles données du Bureau of Economic Analysis publiées mercredi matin, qui affichent une chute de 31,4% du PIB au cours du dernier trimestre, relève le WP.

Pourquoi Jennifer Aniston a voulu arrêter sa carrière ?

Jennifer Aniston

La star de « Morning Show » est peut-être l’une des actrices les plus aimées d’Hollywood. Mais elle vient de révéler qu’elle avait failli mettre un terme à sa carrière ces dernières années, rapporte Fox News. Aniston, 51 ans, a raflé les nominations aux Emmy et aux Golden Globe pour son rôle d’Alex Levy dans la série Apple TV + « The Morning Show » l’année dernière. Malgré ses hits de plusieurs décennies au cinéma et à la télévision, Aniston a déclaré aux animateurs du podcast « SmartLess » Jason Bateman, Will Arnett et Sean Hayes qu’elle avait failli tout plaquer et prendre sa retraite. Et d’ajouter : « Je devrais dire que ces deux dernières années, quitter l’industrie m’a traversé l’esprit, ce qui n’avait jamais été le cas auparavant ».

 

laissez un commentaire