USFP. Langue de bois et âge de pierre

Députée USFP Ibtissam Merrass

Quand un héritier perd tout son héritage, soit par incompétence, soit pour avoir pris la vie trop à la légère, il lui reste l’histoire. Il dit toujours, j’avais tout ça, c’est mon père qui a construit cette route, c’est mon grand-père qui a terrassé cette montagne…C’est pareil pour les partis. L’USFP vit toujours sur ce qui reste de l’héritage des pères fondateurs et une députée le rappelle encore une fois, à la commission de la jeunesse et des sports, devant le ministre Ohtman El Firdaous. Elle voulait rappeler que son parti a toujours oeuvré pour la jeunesse et pour illustrer elle rappelle que Mehdi Benbarka avait créé deux associations formidables toujours en activité et construit avec les jeunes la route de l’unité qui relie le nord du Maroc au Sud. C’était dans les années soixante. Pour plus de la moitié des Marocains c’est l’âge de pierre. Moralité: La langue de bois et l’âge de pierre font bon ménage.

laissez un commentaire