Vaccin AstraZeneca. Une première victime au Brésil

Un jeune médecin de 28 ans, volontaire aux tests du vaccin anti-covid développé par l’université Oxford et Astra Zeneca est décédé au Brésil. Tout juste diplômé de la faculté de médecine l’année dernière, le jeune médecin a succombé à des complications.

L’université d’Oxford n’a pas précisé si la victime avait reçu le vaccin ou un placebo. En troisième phase la moitié des volontaires en reçoivent, c’est ce qu’on appelle le groupe de contrôle.

Néanmoins, Oxford assure que les tests ne présentent  pas de risque pour la santé des volontaires et qu’ils seront donc poursuivis.

Chez AstraZeneca on n’apporte pas plus de précision. La firme a déclaré  ne « pas pouvoir commenter de cas individuels », tout en confirmant que  « tous les protocoles ont été suivis ».

Voilà qui ne rassure pas une large partie du public, à l’affût de toute information qui puisse montrer qu’on est au bout du tunnel. Visiblement, on en est  encore loin.

laissez un commentaire