Vidéo : La « tempête George Floyd » souffle sur Paris

 

Une manifestation, pourtant interdite par la préfecture de Paris, est organisée en ce moment, ce mardi 2 juin 2020, au cœur de la capitale française. Les manifestants crient « Justice pour Adama » comme le font des Américains pour George Floyd. 

De nombreuses manifestations ont été déjà organisées depuis l'éclatement de l'affaire Adama Traoré.

De nombreuses manifestations ont été déjà organisées depuis l’éclatement de l’affaire Adama Traoré.

Tout est parti des multiples appels lancés ces derniers jours via les réseaux sociaux pour une manifestation monstre à 19H (heure française) à Paris. Objectif annoncé:  réclamer justice pour Adama Traoré.

Le jeune homme a perdu la vie, le 19 juillet 2016, dans la caserne de Persan, près de deux heures après son arrestation dans sa ville de Beaumont-sur-Oise (Val-d’Oise) au terme d’une course-poursuite avec les gendarmes. Un plaquage ventral aurait été la cause de son décès, selon ses défenseurs. Lui aussi aurait murmuré aux gendarmes qu’il ne pouvait plus respirer, en vain. Mais une nouvelle expertise vient de tomber, innocentant les représentants des forces de l’ordre.

La manifestation qui a lieu à Paris, à l’appel notamment du mouvement «  Vérité et justice pour Adama »  créé par la sœur d’Adama Traoré, Assa. Son combat, qui dure depuis la mort de son frère, a débouché sur la réouverture de l’instruction judiciaire l’année dernière. Il avait été clôturé une première fois fin 2018 sans que la responsabilité des gendarmes soit engagée. L’expertise dont les résultats viennent d’être dévoilés vont dans le même sens. C’est ce qui a provoqué le nouveau tollé.

Assa Traoré dénonce un « déni de justice » dans cette affaire devenue qu’elle considère comme un symbole des violences policières. Avec des écriteaux en carton sur lesquels on peut lire « Black Lives Matter » (les vies des noires comptent), des manifestants parisiens reprennent des slogans scandés dans les manifestations qui se déroulent actuellement aux Etats-Unis et provoquent le chaos dans certaines villes dont Minneapolis. Ville du Minnesota où George Floyd a perdu la ville, sous le genou d’un policier, en murmurant : « Je ne peux pas respirer ».

Manif officiellement interdite…

La manifestation, prévue à 19H00, « n’a fait l’objet d’aucune déclaration préalable et pouvant rassembler de nombreuses personnes, n’est pas autorisée » en raison de l’état d’urgence sanitaire qui proscrit tout rassemblement public de plus de dix personnes, expliquait la préfecture de police de Paris dans un communiqué publiée plut tôt dans la journée. Cette décision n’a pas découragé les manifestants. Ils estiment que les autorités tentent juste de les intimider. De nombreux commentateurs s’exprimant sur les réseaux sociaux craignaient des débordements pouvant virer vers un scénario à l’américaine. Mais après une heure de manifestation, tout prête à croire que tout se déroule sans grand incident… Des manifestations similaires ont lieu à Marseille et à Lyon.

 

laissez un commentaire