Vous êtes expert en transformation numérique ? Votre avenir est assuré

La crise sanitaire n’a pas eu que des effets négatifs. Plusieurs opportunités d’emplois se précisent et les besoins en profils spécialisés se font de plus en plus ressentir notamment, des postes en consultants “transformation numérique”.

 

 Malgré l’arrêt brutal de nombreuses activités et la grave crise économique qui se profile, il est encore possible de trouver du travail au Maroc, et certains postes, notamment de consultants en « transformation numérique », sont particulièrement recherchés.

 Selon les sites d’emplois spécialisés, les compétences requises recherchées sont surtout celles qui sont utiles pour les grands chantiers de transformation numérique dans un monde, devenu de plus en plus digitalisé.

 Il ne s’agit pas là d’agences pour créer des sites web, le Maroc regorge de compétences reconnues, mais des autres aspects beaucoup plus pointus de cette transformation.

 

Palier à la fragilité numérique des entreprises

 

Dans un monde en proie à la digitalisation, la transformation numérique devient plus que jamais une nécessité. Dans une grande entreprise ou même une grosse PME, c’est un projet structurant, avec des besoins en : gestion de projet ; en organisation ; en formation ; en sécurité ; en compliance (notamment RGPD, qui impacte toute entreprise marocaines travaillant avec des personnes basées en Europe) et en marketing.

Pour sa part, la sécurité englobe le contrôle des accès, des sauvegardes, mais aussi les aspects beaucoup plus larges des plans de continuation d’activité. De nombreuses entreprises marocaines se sont rendues compte, pendant cette crise sanitaire, leur fragilité numérique !

 

Expertise en cybersécurité

 

A titre d’exemple, les grandes entreprises ou banques marocaines recherchent des chefs de projet avec une expertise PCA et PRA. Autrement dit, des consultants en transformation numérique dont la mission consisterait à couvrir la totalité du processus de cybersécurité, en commençant par l’identification des besoins, leur formalisation, la coordination avec l’IT pour la mise en place, et le « change management » -accompagnement des utilisateurs dans la prise en main des solutions-.

LIRE AUSSI :

Reprise économique en 2021. Il faut surtout prier

laissez un commentaire