Hausse de 52% des cas de lésions pulmonaires liées au vapotage

Les autorités sanitaires américaines exhortent les populations à cesser de consommer les cigarettes électroniques et d’autres dispositifs de vapotage.

Par Kimberly Chin

Le nombre de cas confirmés ou probables de maladies liées au vapotage est passé à 805 dans 46 États et un territoire américain, ont annoncé jeudi les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC). Et ce, à l’heure où les autorités sanitaires américaines exhortent les populations à cesser de consommer les cigarettes électroniques et d’autres dispositifs de vapotage pendant qu’elles enquêtent sur une éruption de maladies et de décès liés à la consommation de l’e-cigarette.

Ce nombre a bondi de 275 cas, soit une augmentation de 52% par rapport aux 530 cas enregistrés la semaine dernière. Par ailleurs, le porte-parole de l’hôpital Moses H. Cone Memorial a confirmé jeudi ( 26 septembre) le premier décès lié au vapotage en Caroline du Nord, portant ainsi le nombre de décès à 13.

Les chiffres présentés par le CDC incluent des décès enregistrés dans 10 autres États, dont le Mississippi, la Géorgie et la Floride, qui ont tous signalé des décès liés au vapotage au cours de cette semaine.

Près des trois quarts des cas signalés sont des hommes. Environ 38% des cas concernent des personnes âgées de 21 ans ou moins, précise le CDC, ajoutant dans un communiqué que « Tous les cas signalés ont des antécédents dans l’usage de la cigarette électronique ou vapotage ».

Le CDC, la Food and Drug Administration (FDA) et les autorités locales ont ouvert des enquêtes sur les maladies pulmonaires liées au vapotage au cours des dernières semaines. En fait, la FDA mène une enquête criminelle. Anne Schuchat, directrice adjointe du CDC, a déclaré lors d’une audience devant la Chambre des représentants que les maladies liées au vapotage avaient dépassé de loin les chiffres estimés précédemment à 530, et que le nombre des huit victimes rapporté avait également été dépassé.

Les législateurs ont critiqué la mise sur le marché des produits de vapotage sans être soumis à des tests ni à des procédures d’analyse de la sécurité sanitaire.

Les cigarettes électroniques contiennent généralement de la nicotine, des arômes et d’autres produits chimiques. La plupart des recharges impliquées dans ces maladies sont soupçonnées être obtenues sur le marché noir dont notamment le tétrahydrocannabinol (THC), principe psychoactif de la marijuana.

Cependant Dr Schuchat a indiqué dans son témoignage que ce produit chimique n’était pas forcément la substance coupable. Et Anne Schuchat d’ajouter qu’aucun ingrédient ni additif n’a été impliqué dans tous les cas enregistrés. Le CDC fait référence à ces cas uniquement en tant que maladies pulmonaire. Selon les autorités américaines, les patients ont signalé des premiers symptômes tels que des difficultés respiratoires, toux, douleurs thoraciques et fatigue.

Des symptômes qui s’aggravent progressivement et qui ont entraîné l’hospitalisation des patients. Certains ont également signalé diarrhées et vomissements. Un pourcentage élevé de ces maladies concerne surtout les jeunes. Ce qui témoigne de la popularité du vapotage chez cette tranche de la population

laissez un commentaire