Huawei – Trump prêt de mettre fin à l’embargo, mais à certaines conditions

L’autorisation sera probablement interprétée comme un acte de bonne volonté à la veille d’un nouveau tour de négociations commerciales entre Washington et Pékin ce jeudi.

Par William Mauldin

Selon une source proche du dossier, la Maison Blanche a octroyé des licences permettant aux entreprises américaines de poursuivre leurs affaires avec le géant chinois des télécoms Huawei Technologies Co. L’autorisation sera probablement interprétée comme un acte de bonne volonté à la veille d’un nouveau tour de négociations commerciales entre Washington et Pékin ce jeudi. Les entreprises espèrent que les négociateurs pourront aboutir à un accord provisoire ou partiel afin d’empêcher la hausse des tarifs et des taxes supplémentaires sur les importations en provenance de Chine. Ce répit partiel accordé à Huawei fait suite à un plan présenté par le président Trump après sa rencontre avec le président chinois Xi Jinping lors du sommet du G20 en juin. L’administration avait mis Huawei sur la liste noire au début de l’année, contribuant ainsi à une impasse économique entre les États-Unis et la Chine, taxée par les droits de douane et d’autres sanctions. M. Trump avait déclaré que les entreprises américaines pourraient poursuivre leurs affaires avec Huawei si la coopération ne portait pas atteinte à la sécurité nationale américaine, permettant ainsi au Département du Commerce d’accorder des licences dans ce cas. Aucune licence n’a encore été accordée. Cependant le gouvernement américain a accordé un sursis temporaire permettant aux entreprises de coopérer avec Huawei. On en saura plus sur les entreprises susceptibles d’être autorisées à travailler avec le groupe
chinois et sur la manière dont les problèmes de sécurité nationale seraient abordés. Le New York Times avait précédemment rapporté la démarche de la Maison Blanche. La Maison Blanche a interrogé le département du Commerce, qui a affirmé que le sursis temporaire était toujours en vigueur et qu’il n’y avait pas d’annonce supplémentaire pour le moment. Les hauts responsables américains et chinois devraient se rencontrer jeudi pour discuter des moyens de sortir de la guerre commerciale avant le relèvement des niveaux tarifaires américains sur les produits chinois prévu pour le 15 octobre, et l’addition de nouveaux produits de consommation importés à la liste tarifaire, fixée pour le 15 décembre. Les licences Huawei ou autres concessions, y compris les achats de produits agricoles américains par la Chine, pourraient être incluses dans cet accord, a indiqué la même source. Néanmoins, M. Trump a souligné cette semaine qu’il ne privilégiait pas un accord partiel. Les principaux législateurs du GOP ont exprimé leur préférence pour un accord plus large, qui permettrait de mettre fin à la guerre commerciale et de réduire les droits de douane. Les démocrates et les faucons chinois vont probablement s’attaquer aux lacunes d’un accord intérimaire.

laissez un commentaire