Trump prêt à soutenir davantage les agriculteurs affectés par la guerre commerciale

Le président Trump a déclaré que les États-Unis envisageraient un troisième programme d’aide destiné aux agriculteurs américains mis en difficulté par les représailles de certains pays aux taxes douanières imposées par Washington depuis deux ans.

Bien que Washington ait affirmé que les agriculteurs bénéficieraient de la signature de l’accord commercial phase 1 avec la Chine et de sa ratification du nouvel accord États-Unis- Mexique-Canada, M. Trump a évoqué la possibilité du lancement d’un nouveau programme d’aide jusqu’à ce que ces accords portent leurs fruits. Rappelons que L’USMCA a été signé fin janvier et l’accord avec la Chine n’est entré en vigueur que le 14 février.

Si les agriculteurs « ont besoin d’une aide supplémentaire jusqu’à ce que les accords commerciaux avec la Chine, le Mexique, le Canada et d’autres entrent pleinement en vigueur, cette aide sera fournie par le gouvernement fédéral », a souligné le président sur Twitter.

Dans le cadre de l’accord commercial signé le mois dernier, la Chine a convenu d’importer un peu plus de 40 milliards de dollars de produits agricoles américains en 2020.

Mais ce qui risque de compliquer les choses c’est l’épidémie de coronavirus, qui menace de ralentir l’économie chinoise au début de cette année. En effet, les activités dans certaines parties du pays ont ralenti en raison de la mise en quarantaine. Par ailleurs, les autorités sanitaires s’efforcent de contenir la propagation du virus.

Le ralentissement de l’économie pourrait rendre plus difficile pour la Chine d’atteindre les objectifs d’importation fixés dans l’accord, bien qu’ils soient prévus sur l’année entière. La Chine aurait donc amplement le temps d’atteindre ses objectifs vers la fin de l’année.

La Chine a repris ses achats à grande échelle des produits agricoles américains au cours du deuxième semestre 2019 à mesure que les tensions commerciales s’étaient dissipées et, selon les dernières données commerciales mensuelles de décembre, ces achats se poursuivaient à un rythme soutenu.

Les agriculteurs américains – importante base d’électeurs favorables à M. Trump – ont été durement touchés par la guerre commerciale. La Maison Blanche a déployé les tarifs douaniers pour ramener des pays à la table des négociations en 2019 et 2020 dont beaucoup d’entre eux ont riposté en imposant des droits de douane sur les produits agricoles. La Chine a même ordonné aux entreprises de suspendre les achats de produits agricoles américains.

Ces mesures ont pesé sur les prix agricoles aux États-Unis. D’autres pays comme le Brésil ont par contre vu leurs prix grimper, car ils étaient en mesure de desservir les marchés que les agriculteurs américains avaient perdus.

L’administration Trump a, de sa part, répliqué en autorisant deux programmes massifs d’aide aux agriculteurs – des aides directes par le gouvernement destinées à compenser le manque à gagner sur les exportations. Rappelons que les États-Unis ont lancé un programme de 12 milliards de dollars en 2018, et un autre à hauteur de 16 milliards de dollars en 2019.

Le président a souligné que ces programmes étaient financés par les recettes tarifaires, ajoutant qu’un troisième programme serait financé de la même manière.

Les États-Unis collectent environ 7 milliards de dollars par mois sur les tarifs douaniers qui sont toujours en vigueur malgré la signature des nouveaux accords commerciaux. Les programmes d’aide à l’agriculture précédents n’étaient pas directement financés par ce moyen, mais à travers un programme du ministère de l’Agriculture mis en place pendant la Grande dépression. Ce plan est actuellement autorisé à dépenser jusqu’à 30 milliards de dollars par an pour aider les agriculteurs dans des conditions agricoles défavorables. L’utilisation du programme USDA ne nécessite aucun vote au Congrès.

Des responsables américains ont précédemment déclaré qu’ils espéraient que les accords commerciaux finalisés au début de l’année ne nécessiteraient pas un troisième plan de sauvetage .

laissez un commentaire