Conférence sur la violence de genre à l’Institut Cervantes de Casablanca

A l’occasion de la journée internationale des femmes, le 8 mars, l’institut Cervantes de Casablanca consacre toute sa programmation du mois de mars à la femme. Une programmation qui s’inscrit, cette année, dans le cadre du débat public sur la violence de genre. L’occasion pour l’Institut de manifester son engagement en faveur de la lutte pour les droits de la femme.

De ce fait, la psychanalyste et écrivaine espagnole Lola López Mondéjar propose dans sa conférence du jeudi 15 mars une analyse de la construction des rôles et des relations de pouvoir dans le patriarcat. Pour cela, elle suivra un modèle complexe d’explication de la conduite s’appuyant sur le savoir de la psychanalyse et d’autres sciences humaines, et des études de genre modernes.

Lola López Mondéjar abordera en même temps la violence à l’égard des femmes comme une réponse à la frustration chez l’homme dominateur. La femme, qui se trouve dans une situation de vulnérabilité, voit ses capacités de réponse réduites.

D’après la psychanalyste espagnole, le système patriarcal conçoit l’homme comme individu et la femme comme un objet destiné à remplir ses besoins. Elle soutient que même dans les formes apparemment les plus égalitaires adoptées par les relations de couple actuelles, le masculin est dominant et cache la soumission de la femme.

laissez un commentaire