Rabia Hajila revisite la législation qui entoure la sauvegarde du patrimoine culturel au Maroc dans un nouvel ouvrage

La rentrée culturelle marocaine vient d’être enrichie par de nouveaux ouvrages qui traitent de la législation qui entoure la sauvegarde du patrimoine culturel au Maroc.

A la plume, Rabia Hajila, enseignante chercheur à l’Institut national des sciences de l’archéologie et du patrimoine (INSAP), également Docteur en économie qui propose de revisiter l’histoire législative afférente à la sauvegarde du patrimoine culture au Maroc.

Dans cette nouvelle publication qui date de ce mois de février 2019, Hajila dévoile également l’évolution de l’histoire de la création du ministère des affaires culturelles.

« En tant qu’enseignant chercheur à l’INSAP à Rabat, de droit du patrimoine culturel marocain et vu l’absence de tout recueil exhaustif dédié à ce domaine, j’ai mené une recherche personnelle de plus de trois années dans les archives » explique-t-elle à l’Observateur du Maroc et d’Afrique.

 

L’ouvrage se compose des trois tomes suivants :

 

  • Le 1er tome traite les notions sur le droit marocain, sur le patrimoine culturel national et sur l’histoire de la législation du patrimoine culturel au Maroc.

 

  • Le 2ème tome traite les textes législatifs et réglementaires régissant le patrimoine culturel national de 1912 jusqu’à présent : dahirs, décrets, arrêtés, décisions, circulaires, notes, rapports, rattachements et lettres de service.

 

  • Le 3ème tome traite les textes législatifs internationaux pertinents pour la protection du patrimoine culturel : conventions, traités, chartes, recommandations et déclarations auxquels le Maroc a adhéré ou a ratifié.

« Cette série de tomes propose d’acquérir une culture juridique et d’expliquer le sens, l’intérêt d’un texte législatif et réglementaire et son application au domaine du patrimoine culturel en apportant les mesures essentielles, nationales et internationales, pour la protection et la préservation de notre patrimoine archéologique, historique et culturel contre toute forme d’altération, de dégradation susceptible de lui porter atteinte. » explique l’auteure.

Hajila qui a notamment publié en décembre 2018, l’ouvrage  » La statistique : la partie cachée du patrimoine culturel « , Cours et exercices corrigés, Tome I », annonce à l’occasion de la sortie de sa nouvelle publication qu’une nouvelle édition a été mise à la disposition des lecteurs.

Les ouvrages seront disponibles à La Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc, à l’INSAP et à Academia.edu.

 

 

laissez un commentaire