TANJAzz 2018: Le Jazz dans tous ses états

Prévu pour le 20 au 23 septembre 2018, le célèbre festival dédié au Jazz reviendra dans tous ses états pour une 19e édition à Tanger.

La capitale du Détroit se laissera ainsi tour à tour emporter dans les danses syncopées du jazz, ou bercer par ses complaintes déchirantes, explorera ses mouvements émergents et revisitera ses classiques éternels. Le tout dans une exploration thématique de ce style musical érigé en véritable culte.

Pour cette édition, TANJAzz 2018 accueillera dans un bel éclectisme quelque 22 formations, pour une centaine de pratiquants du Jazz, programmés en environ 45 concerts, sets et autres performances, gratuites à travers les boulevards et sur la grande scène BMCI Ville, ou payantes au sein des six espaces de l’enceinte du palais des Institutions Italiennes.

Et les pointures ne manqueront pas à Tanjazz. La star du piano Stefano Bollani sera de la fête, tout comme Matthieu Boré qui présentera son nouveau projet autour de la Nouvelle Orléans. Majid Bekkas, le créateur de « L’African Gnaoua blues » issue de la musique spirituelle de transe gnaouie, métissée au jazz et au blues de sources africain, fera aussi le déplacement. Également sur scène, NoJazz, une nouvelle production entre le son Soul & Funky des années 80 et celui des productions Electro. En collaboration avec Dj Atom, NoJazz réinvente l’Electro/Soul en y associant parfois du Hip Hop.

laissez un commentaire