Crimes écologiques

Casablanca a décidé de mettre de l’ordre dans ses ordures. La police administrative de la commune va s’attaquer aux dépôts sauvages. La loi prévoit des peines allant de 200 à 10.000 DH, pour les contrevenants. Les citoyens vont devoir apprendre à ne pas jeter leurs déchets n’importe quand, n’importe où et n’importe comment. Le plus difficile va être de discipliner les entreprises qui attendent la nuit, comme les cambrioleurs, pour commettre leurs forfaits écologiques.

laissez un commentaire