Fruits et légumes, ce que pourrait apporter Israël aux producteurs marocains

Le marché israélien est très prometteur pour les exportateurs marocains de fruits et légumes. Des études sont en cours pour identifier les besoins. Les producteurs eux,  sont intéressés par les technologies agricoles israéliennes.

«Le marché israélien nous intéresse énormément. Il pourrait constituer dans les années à venir une part considérable dans nos exportations de fruits et légumes », assure le président de la fédération Interprofessionnelle Marocaine de production et d’exportation des Fruits et Légumes (FIFEL), Lahoucine Aderdour. Il ajoute que «des études sont en cours pour identifier les besoins sur le marché israélien et mesurer le potentiel de développement des échanges ».

De leur côté les producteurs agricoles seraient intéressés par les technologies israéliennes  liées au secteur agricole. En effet, Israël a su depuis longtemps développer une agriculture au fort substrat technologique et faire en sorte que ses agriculteurs profitent des innovations de ses centres de recherche. Les agronomes israéliens pratiquent des méthodes innovantes d’irrigation au goutte-à-goutte, sont à la pointe de la biotechnologie agricole, de la désinfection des sols par solarisation et du traitement intensif des effluents industriels pour l’irrigation. Le pays possède 50% du marché total de l’irrigation dans le monde. «Ces avancées technologiques sont très intéressantes pour le secteur agricole au Maroc.une collaboration dans ce domaine permettra aux producteurs d’augmenter leur productivité et la qualité de l’offre », estime Lahoucine Aderdour qui nous confie que des contacts seront établis prochainement avec des entreprises israéliennes pour dresser un cadre de coopération sur ce volet.

laissez un commentaire