Gel hydroalcoolique et soleil, quels risques ?

En cette période de vacances, s’exposer au soleil et utiliser du gel hydroalcoolique pour se prémunir d’une éventuelle contamination du covid-19, peut être dangereux !

Les dermatologues du monde entier sont unanimes : soleil et gel hydroalcoolique ne feraient pas bon ménage. Le dermatologue Mohamed Jaouhari affirme que le gel hydroalcoolique est composé d’environ 70 % d’alcool. Ce pourcentage d’alcool associé au soleil peut provoquer des brûlures cutanées. «La peau s’irrite et rougit avant devenir sombre et prend une pigmentation marron qui peut durer des années », avertit-il. A la plage ou à la piscine par exemple, le dermatologue ne voit pas l’intérêt de mettre du gel hydroalcoolique puisque ce dernier sert à se désinfecter et se protéger surtout en cas de contact avec des objets ou surfaces contaminées.

Pour ceux qui veulent quand même utiliser le gel pour éviter un éventuel risque de contamination, un autre spécialiste insiste que le gel va rajouter du desséchement à la peau qui est déjà sensible à cause du soleil. «Il faut donc s’hydrater davantage la peau lors d’une exposition au soleil et mettre sa crème solaire après l’utilisation du gel puisque ce dernier risque d’affaiblir le principe actif de la crème », conseille t-il.

laissez un commentaire