Al Ahdath Al Maghribia : Le SNPM entre en ligne après la diffamation de journalistes

Suite à la campagne malveillante que mène un individu répondant au nom de Jawad Al Hamdi contre nos confrères d’Al Ahdath Al Maghribia, le Syndicat National de la Presse Marocaine (SNPM) s’est mobilisé afin de soutenir nos confrères.

Le dénomé Jawad Al Hamdi, président de l’association Tanwir, a en effet publié et diffusé des allégations mensongères et des calomnies visant à porter atteinte à l’honneur et à la dignité de nos confrères d’Al Ahdath Al Maghribia ainsi qu’à l’égard d’autres supports d’informations.

Dans un communiqué publié vendredi 23 août 2019, le Bureau exécutif  du Syndicat National de la Presse Marocaine a assuré qu’après avoir « recueillis les données relatives à ce qui a été publié par le président de cette association et après avoir analyser la manière dont elles ont été relayées, puis l’accès aux données relatives au harcèlement et menaces proférées par l’intéressé à l’encontre de notre confrère Soukaina Benziyan, qui a publié un article qui rend compte du fonctionnement de l’association sur le dossier des minorités ». La SNPM estime que Jawad A Hamdi a révélé son intention de vengeance de manière criminelle en menaçant l’honneur et la dignité de ces journalistes, tout en portant atteinte à ceux qu’il considère comme étant des adversaires.

Le syndicat, afin de consolider sa position permanente dans la défense des journalistes contre tout ce qui affecte leur dignité, l’honneur et l’exercice de leurs fonctions journalistiques, et tout ce qui porte atteinte à l’éthique du professionnalisme considère « l’attaque explicite contre l’honneur et la dignité des journalistes et des journalistes comme une forme de nouveau mépris des lois, d’audace sans précédent dans la fabrication de mensonges et leur diffusion avec l’intention d’offenser ouvertement toutes les mœurs et les lois, comme il condamne en tous termes ce comportement honteux qui vient de personnes se cachant derrière des slogans des droits de l’homme pour pratiquer le terrorisme contre quiconque expose la vérité. »

D’autre part, le Bureau exécutif a annoncé la nomination d’un avocat pour assurer le suivi du dossier de ses collègues Sakina Benziyan, Afra Alaoui Mohammedi, Halima Amer et Mokhtar Al-Ghoziwi afin de sauvegarder leur droit et le droit de défendre leur dignité et de rétablir la vérité.

laissez un commentaire