Tourisme durable, les Suisses misent sur Beni Mellal

Le coup d’envoi du programme  » Tourisme Suisse-Maroc  » vient d’être donné à Béni Mellal. En quatre ans, la région sera une destination d’un tourisme durable intégré.

L’accord portant sur le programme de développement du tourisme durable dans la région de Beni Mellal-Khenifra a été signé en Juillet dernier entre la ministre du Tourisme, Nadia Fettah Alaoui et l’ambassadeur de Suisse au Maroc, Guillaume Scheurer. Aujourd’hui, le projet a été lancé à Beni mellal en grande pompe. Selon la fondation suisse pour la coopération technique, swisscontact, le programme vise à aider les provinces d’Azilal et de Béni Mellal à développer un tourisme durable avec des secteurs intégrés afin de réduire la pauvreté, générer des revenus, créer de nouveaux emplois et améliorer les emplois existants, en particulier pour les jeunes et les femmes. La fondation note qu’au niveau des deux provinces rurales ciblées par le projet, le secteur est confronté à des défis sérieux : la vétusté de l’infrastructure et surtout l’hébergement touristique, le manque de professionnels qualifiés et une faible offre de services/produits touristiques de qualité. « Cette région a pourtant un potentiel important et des atouts naturels (paysage, patrimoine naturel et culturel matériel et immatériel) à exploiter pour en faire une destination d’un tourisme durable intégré », souligne swiss contact qui ajoute que le programme  » Tourisme durable Suisse-Maroc  » permettra d’appréhender les obstacles soulignés en maximisant les avantages pour les communautés tout en minimisant les impacts sociaux et environnementaux négatifs.

Un programme sur 4 ans

Concrètement, le programme va soutenir la valorisation des attractions touristiques et la production régionale (produits de terroir et artisanat), la mise à niveau des hébergements ainsi que la formation de professionnels qualifiés dans le secteur du tourisme. Les interventions permettront de promouvoir l’investissement touristique ainsi qu’un réseau d’entreprises, particulièrement les TPME et coopératives féminines tout en créant une destination respectueuse de l’environnement. Outre la création d’une plateforme de coordination régionale qui va assurer une coordination et une représentation  vis-à-vis des acteurs publics et privés, il s’agit de réhabiliter et mettre à niveau d’hébergement hôteliers touristiques afin d’améliorer l’infrastructure et la capacité d’accueil dans la région. L’un des axes clés de ce programme concerne l’implémentation du programme de formation « Hospitality Coaching » et l’accompagnement des hébergeurs sélectionnés pour la conception des menus à base des produits de terroir ce qui servira à améliorer la gestion des gites et l’accueil des visiteurs dans la région. Par ailleurs, un Centre de formation des métiers de la montagne sera réhabilité et pourvu de nouveaux programmes de formation dans le secteur des sports et loisirs. Le projet s’étalera jusqu’à 2024 et sera doté de 38 millions de DH, dont 90% financés par la Suisse et 10% par le ministère du tourisme.

laissez un commentaire