US Round Up du mardi 30 juin – Netflix, John Wayne, Steven Mnuchin, UE, marchés,

Steven Mnuchin

Selon le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin, il n’y aura pas de deuxième report de la date d’échéance pour la production des déclarations d’impôts et des paiements connexes, en dépit des pressions pour le faire en raison de la crise sanitaire. Le Trésor américain et l’IRS avaient déjà accordé un répit aux contribuables leur permettant de passer à la caisse le 15 juillet au lieu du 15 avril à la suite de la pandémie…

Déclarations d’impôts – Le Trésor maintient la date du 15 juillet

Le Trésor US a annoncé lundi qu’il ne repousserait pas le délai des déclarations d’impôts pour la deuxième fois, en dépit des pressions pour le faire en raison de la crise sanitaire, informe Politico. « Après avoir consulté différents intervenants externes, nous avons décidé de permettre aux contribuables de demander une prorogation à l’IRS si nécessaire« , a déclaré le grand argentier Steven Mnuchin dans un communiqué. Certes, une prorogation donnerait aux contribuables jusqu’au 15 octobre pour faire leur déclaration d’impôts. Mais il faut toujours qu’ils passent à la caisse d’ici le 15 juillet afin d’éviter les intérêts et pénalités. Le Trésor avait initialement accordé un répit de trois mois à la suite de la pandémie de coronavirus, rappelle la publication.

Netflix solidaire avec la communauté noire

Selon The Wall Street Journal, le géant du divertissement compte investir $100 millions de dollars dans les institutions financières de la communauté noire. Netflix a, en effet, affirmé son engagement de transférer 2% de sa trésorerie aux banques et caisses populaires qui desservent principalement les communautés noires. Et ce, dans le but de renforcer la capacité de ces institutions financières pour qu’elles puissent accorder des prêts aux particuliers ainsi qu’aux entreprises appartenant à ces communautés. Le géant du streaming a souligné que dans le cadre de cet engagement $35 millions seront placés dans deux véhicules : $25 millions pour le fond Black Economic Initiative et $10 millions pour  l’organisation Hope Credit Union afin de «stimuler les opportunités économiques dans les communautés défavorisées à travers le Grand Sud», a déclaré Netflix, cité par le Journal.

Les marchés fluctuent face au Covid19

Alors que les marchés actions américains fluctuent à la hausse et à la baisse, les bourses européennes sont mitigées ce mardi en raison des craintes toujours présentes concernant les infections au Covid19 aux Etats-Unis, rapporte The New-York Times. Au son de cloche le S&P 500 est resté quasi inchangé, après un rallye de 1,5% affiché lundi. L’accélération de la pandémie dans plusieurs Etats américains dont notamment la Floride, l’Arizona et le Texas réveille le spectre d’un reconfinement et ses conséquences négatives pour la plus grande économie du monde. Les investisseurs manifestent leur inquiétude également devant l’évolution des relations tendues entre les États-Unis et la Chine, après que Pékin a imposé une nouvelle loi sur la sécurité nationale à la capitale financière asiatique Hong Kong.

Les Américains toujours interdits d’entrée dans l’UE

Les voyageurs en provenance des États-Unis seront toujours exclus de l’Union européenne à la réouverture de ses frontières aux pays tiers mercredi, souligne The Washington Post. L’annonce officielle vient confirmer les informations circulant dernièrement autour de l’interdiction d’entrée aux Américains en raison de la gravité de la situation sanitaire du pays. En revanche la liste convoitée de pays dont les ressortissants seront autorisés à se rendre en Europe sur la base de leur bonne gestion de la crise sanitaire comprend :  le Canada, la Tunisie, le Maroc, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, l’Algérie, la Géorgie, le Japon, Monténégro, le Rwanda, la Serbie, la Corée du Sud, Thaïlande et l’Uruguay. Les voyageurs en provenance de Chine pourront voyager en Europe si Pékin applique à titre réciproque le même traitement, précise le WP.

John Wayne jugé raciste

John Wayne

Depuis la mobilisation qui a suivi le meurtre de George Floyd, la société américaine s’attaque aux symboles qui véhiculent des messages racistes. C’est au tour d’un aéroport californien, nommé John Wayne d’être débaptisé. Une démarche initiée par les démocrates Fred Smoller et Dr Michael Moodian, élus du comté d’Orange, en Californie, dont les noms figurent sur la résolution qui exige le retrait du nom de John Wayne de l’aéroport à cause des «déclarations racistes et sectaires» qu’il avait formulées il y’a des décennies, explique Fox News.  «Il est louable, mais peu surprenant – qu’Ethan Wayne vienne à la défense de son célèbre père ». Cependant, rien dans les données historiques ne prouve l’affirmation d’Ethan selon laquelle «si John Wayne était ici aujourd’hui, il serait le premier à exiger équité et justice pour tout le monde», répliquent Smoller et Moodian à la déclaration du fils de la star du Western.

laissez un commentaire