Vacances. Voici les plages où il ne faut pas se baigner

 

52 stations réparties sur six régions sont déclarées non conformes pour la baignade au Maroc.

C’est la conclusion du rapport du programme national de surveillance de la qualité des eaux de baignade des plages et du sable du Royaume (PNSQEB) pour l’année 2020 piloté par la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’Environnement. Les 52 zones déclarées non conformes, selon la nouvelle norme NM 03.7.199 sont situées sur 30 plages, réparties sur 6 Régions. Selon le même rapport, les principales causes de dégradation sont dus à l’influence des rejets d’eaux usées et/ou la forte concentration des baigneurs, conjuguées à l’insuffisance des infrastructures d’hygiène et aussi aux changements climatiques et particulièrement en ce qui concerne les apports en eaux pluviales parfois polluées, qui rejoignent directement les plages par le biais des cours d’eau.

Liste des plages à éviter

A l’oriental, une station est déclarée non conforme au niveau de la plage Saidia. Dans la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, 21 stations sont pointées du doigt. Il s’agit notamment d’une station au niveau de la plage Calabonita, deux stations à la plage Quemado, 3 autres à Sabadilla, une à Toress, une autre à Azla, deux à Martil et Ksar Sghir. Quatre autres stations sont non conformes à la plage Jbila III, trois au niveau de la plage Sidi Kacem, une station à Asilah port, deux à la petite plage, et une à Miami das la province de Larache. Rabat-Salé-Kénitra est concerné par 5 plages : Salé, Rabat, Temara, Val d’Or et Ain Atiq. Dans la région Casablanca-Settat, le rapport déclare 9 plages non conformes : Essanawbar (David), Ouled Hmimoune, Grand Zenata, petit Zenata, Nahla Sidi Bernoussi, Nahla Ain Sebaa, Chadia, Saâda et Oued Merzeg. A Souss Massa, il faut éviter deux plages particulièrement à savoir Aghroud 1 et deux stations à Agadir.  Et à Dakhla-Oued Ed Dahab, la plage Likheira

Toutefois, le rapport souligne que plus de 87% des eaux de baignade sur les plages marocaines sont conformes aux normes de qualité microbiologique pour la période 2016-2019 soit un total de 370 stations.

laissez un commentaire