1ères Assises des Industries Culturelles et Créatives : Des promesses d’action encourageantes

Organisées par le Ministère de la Culture et de la Communication et la Fédération des Industries Culturelles et Créatives de la CGEM, les 1ères Assises des Industries Culturelles et Créatives qui se sont tenues les 04 au 05 octobre 2019 à Rabat se sont achevées sur une note positive.

Les principales recommandationsénoncés par Abdelilah Afifi, SG du Ministère de la Culture, étant : l’Elaboration d’un plan stratégique national en faveur des Industries Culturelles et Créatives dans le cadre d’une démarche collaborative et participative, incluant l’ensemble des secteurs concernés ; Actualisation et renforcement de l’arsenal législatif et réglementaire prenant en considération les nouveautés et évolutions du champ culturel et créatif ; Renforcement du cadre concernant les droits de propriété intellectuelle et artistique, droits d’auteurs et droits voisins ; Institutionnalisation du soutien aux Industries Culturelles et Créatives, et encadrement de leurs champs d’intervention à travers l’adoption de textes juridiques adaptés ; Encourager l’entrepreneuriat culturel à travers des textes juridiques quidéfinissent l’entreprise culturelle, et un dispositif fiscal avantageux en faveurdes Industries Culturelles et Créatives ; Attraction d’investissements dans le domaine des ICC ; Charte des investissements dans le domaine des Industries Culturelles et Créatives ; Mobilisation du secteur privé pour l’investissement dans les Industries Culturelles et Créatives ; Création d’un fonds national dédié au soutien des Industries Culturelles etCréatives ; Création d’un fond commun entre secteur public et secteur privé en vue de soutenir les festivals et manifestations régionales relatives aux Industries Culturelles et Créatives ; Mise en place de programmes de formation dans les domaines de l’audiovisuelet du cinéma au sein des Universités et des Instituts d’enseignement supérieur ; Introduction de nouvelles méthodes d’initiation aux arts dans les manuels scolaires ; Protection de toutes les formes d’expressions artistiques menacées de disparition, et garantie leur transmission aux générations futures ; Organisation de séminaires pour la simplification des procédures definancement des projets relatifs aux Industries Culturelles et Créatives ; Publication d’un manuel intégrant les normes, dispositifs et garanties en direction des entreprises opérant dans le domaine des Industries Culturelles et Créatives, notamment événementielles ; Inclusion des indicateurs relatifs aux pratiques culturelles dans lesrecensements et statistiques du Haut­Commissariat au Plan ; Recensement de tous les professionnels des industries culturelles et créatives au Maroc ; Implication des Régions et des Communes pour le renforcement et le développement des Industries Culturelles et Créatives ; Promotion des Industries Culturelles et Créatives à travers le renforcement de programmes dans le secteur audiovisuel ; Encouragement et suivi de la commercialisation des productions audiovisuelles et cinématographiques nationales à l’échelle internationale ; Renforcement de la diplomatie culturelle au service du rayonnement culturel et artistique national.

Constituant une synthèse générale du contenu des ces Assises, ces recommandations sont en prévision de l’établissement d’un rapport détaillant chaque recommandation ainsi que les sujets débattus par les participants dans le cadre de cette rencontre.

 

 

 

 

laissez un commentaire