Algérie : Libération de Lakhdar Bouregaâ après 6 mois de détention

Vétéran respecté de la Guerre d’indépendance et figure du mouvement populaire de contestation en cours en Algérie, Lakhdar Bouregaâ, 86 ans, a été remis en liberté jeudi 2 janvier 2020 après six mois de détention provisoire, a annoncé un de ses avocats.

« Son procès, qui devait s’ouvrir ce (jeudi) matin a été reporté et le juge a décidé de le libérer », a expliqué Me Abdelghani Badi. Il a précisé que Bouregaâ, qui a été opéré d’urgence d’une hernie durant sa détention en novembre, comparaîtrait libre lors de son procès, renvoyé au 12 mars.

Haut responsable militaire de l’Armée de Libération nationale (ALN) durant la guerre contre le pouvoir colonial français (1954-1962), Bouregaâ est inculpé d' »outrage à corps constitué » et « de participation à une entreprise de démoralisation de l’armée ayant pour objet de nuire à la Défense nationale ».

Bouregaâ avait été arrêté après avoir sévèrement critiqué le puissant chef d’état-major de l’armée de l’époque, le général Ahmed Gaïd Salah, qui apparaissait alors comme l’homme fort de l’Algérie depuis la démission le 2 avril du président Abdelaziz Bouteflika, sous la pression du « Hirak ».

laissez un commentaire