ONU : Plaidoyer d’António Guterres en faveur de la forêt amazonienne en proie aux incendies

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a fait part de sa préoccupation face aux incendies qui ravagent l’Amazonie depuis des mois causant des dégâts importants pour ce poumon de la planète. « Je suis profondément préoccupé par les incendies dans la forêt amazonienne », a déclaré le chef de l’ONU dans un tweet publié jeudi 22 août 2019.

L’Organisation mondiale météorologique (OMM), images de la NASA à l’appui, a indiqué que de la fumée s’étendait sur plusieurs Etats du Brésil. « Les feux libèrent des éléments polluants, dont des particules fines et des gaz nocifs comme le CO2 et des oxydes d’azotes dans l’atmosphère », a indiqué jeudi l’agence onusienne.

Qualifiant les incendies dans l’Amazonie de « crise internationale », le président français, Emmanuel Macron, dont le pays accueille le sommet du G7, à partir de samedi à Biarritz, a appelé les membres du groupe des pays industrialisés à discuter de cette urgence. « Dans le contexte de la crise climatique mondiale, nous ne pouvons pas nous permettre d’endommager davantage une source majeure d’oxygène et de biodiversité », a souligné Guterres.

« L’Amazonie doit être protégée », a insisté le Secrétaire général de l’ONU qui participe également au sommet du G7. Selon l’Institut national de recherche spatiale du Brésil, plus de 72.000 foyers d’incendie ont été enregistrés en Amazonie depuis le début de cette année. « Les feux sont directement liés à la déforestation puisque c’est une des techniques pour défricher » afin de transformer des aires forestières en zones de culture et d’élevage ou pour nettoyer des zones déjà sinistrées, affirme le Fonds mondial pour la nature (WWF), en Amazonie.

laissez un commentaire