Le prix du baril de pétrole tombe sous la barre des 50 dollars

Le prix du baril de pétrole est tombé jeudi 29 novembre 2018, sous la barre des 50 dollars, une première depuis octobre 2017, alors que la perspective d’un surplus d’offre inquiète les marchés à une semaine d’une réunion de l’Opep.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de WTI pour livraison en janvier perdait 81 cents par rapport à la clôture de mercredi, à 49,88 dollars. La référence américaine du brut est tombée à 49,41 dollars, son plus bas depuis presque quatorze mois.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour la même échéance valait 58,11 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 65 cents. Le baril de référence en Europe est tombé à 57,50 dollars, également à son plus bas niveau depuis début octobre 2017.

Depuis leur sommet en quatre ans atteint il y a presque deux mois, les prix du pétrole ont perdu environ 35%, pénalisés par des craintes d’un surplus d’offre et par des doutes sur la capacité de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et de ses partenaires à s’accorder sur une réduction de leur production.

Mercredi, selon les chiffres publiés par l’Agence américaine d’information sur l’Énergie (EIA), les réserves de pétrole brut aux États-Unis ont augmenté pour la dixième semaine de suite.

laissez un commentaire